PARCOURS

C’est par une vie faite de Danse et d’Arts Graphiques plus que de mots que Magali Masselin s’exprime depuis sa plus jeune enfance.
De voyages passionnants, (Rome, Florence, Seville, États-Unis…) en lieux chargés d’histoire ; de salles de spectacle en salles de danse, elle a su puiser l’inspiration de ces deux mondes ; l’un pictural et l’autre dansé, afin de les mélanger, de les compléter. Aujourd’hui, la danse inspire sa peinture et la peinture influence sa danse. L’une ne va pas sans l’autre, l’une nourrit l’autre.

« Peut-être est-ce présomptueux de ne vouloir communiquer que par ce que l’homme a de plus beau : l’Art. »

C’est ainsi qu’elle aime développer un autre langage, une autre écriture, une autre façon de communiquer… Une façon peut-être anarchique, à contre-courant des moeurs actuelles où parler et se faire entendre aujourd’hui est une priorité pour pouvoir exister dans cette société où le roi est celui qui parle haut et fort.  Elle persiste à ne rien dire ; ses messages sont dans ses réalisations, camouflés derrière une vieille bâtisse à Florence à 23 heures ou sur un quai parisien à minuit, non loin de Notre Dame. Le message, dansé ou peint, est simple. Il peut être chuchotement, clin d’œil ou cri mais nous pousse à un questionnement sur la condition humaine.

Un insatiable besoin d’apprendre et de s’auto-questionner sur des thèmes aussi variés que la psychologie, la nature humaine, l’histoire des femmes, l’art du combat de tous temps, mythes et cultures anciennes de diverses civilisations, la mythologie, la philosophie, l’observation…

Elle a ensuite conforté cette expérience par des stages dans différentes écoles et ateliers parisiens. Elle a surtout voulu s’entourer de la richesse humaine, de hauts techniciens simplement parfaits dans leur art : chorégraphes mais aussi illustrateurs, peintres ou auteurs. Des contacts humains enrichissants, des sensibilités différentes. Rapport à la couleur passionnant, orientalisme, japonisme, mosaïque, peinture sur feuilles d’or…

« Dans ce monde ébranlable, où j’ai le pouvoir et le privilège de donner la vie, où j’ai le devoir de la préserver et la rendre belle, je suis femme, créatrice et mère, combattante et révoltée, danseuse et anarchique, animée par de multiples sentiments indescriptibles, j’implose et j’explose, en toute circonstance je garde la tête haute, trois mots simples s’imposent à moi: dignité, liberté, joie. »

« Merci à tous mes Maîtres d’hier et d’aujourd’hui, peintres et danseurs, qui m’ont tant inspirée »

Ces vingt dernières années à évoluer dans le monde des Arts Graphiques, m’ont permis de m’enrichir au contact d’artistes, d’illustrateurs, et d’auteurs. Des voyages passionnants, (Rome, Florence, Seville, New-york…) avec découverte de l’architecture, de lieux chargés d’histoire, Expositions, où en complément j’ai puisé une inspiration nouvelle pour me perfectionner. J’ai ensuite conforté cette expérience, par des programmes et stages dans divers académies et ateliers :

Académie Alexandre Barberà Ivanoff,
Les Beaux Arts de Paris,
La Grande Chaumière à Paris,
Arts & Industries Graphiques à Évreux.